Le blog emploi des PME

Actualités, conseils... dans la PMEsphère

Conseils

Combien coûte un salarié ?

| Par Eric BESSOT
Que ce soit pour une embauche, pour préparer un business plan ou un budget, il est important de savoir combien va coûter un salarié. Je vous propose de découvrir comment calculer votre masse salariale (Salaires Bruts + Charges Patronales).
PME : Pour toute embauche d'un salarié avant le 30 juin 2017, vous pouvez bénéficier de l'aide EMBAUCHE PME d'un montant pouvant aller jusqu'à 4 000 €.
En savoir plus sur cette aide : voir l'article dédié

En aparté, je souhaite juste indiquer que je n’aime pas le terme « coût » pour un salarié, en effet je pense que tout bon chef d’entreprise doit toujours avoir à l’esprit qu’un employé est plus un investissement qu’un coût ! Mais pour connaître le retour sur cet investissement (ou sa rentabilité) nous devons bien connaître son coût…

Aparté fait, rentrons dans le vif du sujet !

Pour faire simple le coût d’un salarié est égal au salaire net + les charges salariales (soit le salaire brut) + les charges patronales + les autres charges.

Comment estimer les charges patronales ?

La somme des charges patronales (URSSAF, Assurance Chômage, Retraite, Taxe apprentissage / Formation continue…) représente environ 42% du salaire brut (attention si vous avez un taux Accident de Travail supérieur à 2%, ajoutez-y le delta).

Donc pour une première estimation vous pouvez tout simplement faire SALAIRE BRUT x 1,42 !

Mais, pour les salaires inférieurs à 1,6 fois le SMIC (soit 2 368 € en 2017), cela ne prendrait pas en compte la principale réduction de charges qui est la réduction patronale sur les bas et moyens salaires (dite « réduction Fillon »). Cette réduction peut atteindre la totalité des cotisations URSSAF, soit plus de 28,49% pour un salarié rémunéré au SMIC (dans tous les cas elle ne peut être supérieure au montant des charges patronales URSSAF).

Voici donc l’estimation du coût d’un salarié à temps plein, par tranche de salaire, en prenant en compte la réduction Fillon :
combien coute un salarie
Tableau 1 : Calcul des charges patronales et de la réduction Fillon en fonction du salaire
Attention, le calcul de la réduction étant basé sur le salaire annuel, pour lire ce tableau vous devez prendre le salaire fixe + toutes les primes soumises à cotisation du salarié sur 12 mois.

Comme vous pourrez le constater, du fait de la réduction bas salaire, ce que j’appelle « l’effet Fillon », l’embauche de deux salariés payés au SMIC (1480 € BRUT) coûte 20% moins chère qu’un salarié payé 2 fois le SMIC !
Cette réduction de charges n’a-t-elle pas engendrée, un effet néfaste sur l’augmentation et le niveau des bas salaires en France, ce que certains nomment la « trappe à bas salaires »

Quelles sont les autres charges ?

Pour un calcul encore plus fin, vous pouvez ajouter les autres charges/taxes liées au salaire ou induites par le recrutement, à savoir :

- La médecine du travail (70 à 80 € par salarié par an en moyenne)
- La mutuelle (qui deviendra obligatoire au 1er janvier 2016)
- Le coût de l’installation/maintenance de son poste de travail
- Les coûts de gestion (édition des bulletins de salaires…)
- Les coûts de recrutement (diffusion d'annonces / cabinet de recrutement...)
- Les éventuels titres restaurants
- Les éventuels frais de déplacement…

Et, pour les entreprises non soumises à la TVA, la taxe sur les salaires (de 4,25% à 20% selon le salaire).

Simuler le coût de vos salariés

Pour une estimation personnalisée (salarié à temps partiel…) des charges patronales, prenant en compte la réduction Fillon, voici un petit simulateur :

Salaire Brut Mensualisé :

Durée hebdomadaire de travail en heures :


Pour les fans de calcul voici la formule permettant de calculer le coefficient de cette réduction :

Coefficient = (T/0,6) × (1,6 × SMIC calculé pour un an/ rémunération annuelle brute-1).
« T » étant la valeur maximale du coefficient, à savoir :
Pour 2017 :
- 0,2809 pour les employeurs occupant moins de 20 salariés (FNAL à 0,10%)
- 0,2849 pour les autres (FNAL à 0,50%)
Pour 2016 :
- 0,2805 pour les employeurs occupant moins de 20 salariés (FNAL à 0,10%)
- 0,2845 pour les autres (FNAL à 0,50%)


Les différents calculs ne tiennent pas compte du Crédit d'Impôt pour la Compétitivité et l'Emploi (CICE), qui peut vous permettre de récupérer 7% du montant des salaires ne dépassant pas 2,5 fois le SMIC (soit 3 700 € Brut par mois en 2017). Le CICE étant un avantage fiscal qui équivaut à une baisse des charges sociales et donc du coût de la main d'oeuvre…

Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre Nom :

Votre Email :

Site web :

Commentaire :